Le-chien-qui-louche-e1383154811485

Tout comme le chien, j'ai louché sur cette BD en la voyant dans les rayons de ma médiathèque. Je commence à devenir assez monomaniaque de Davodeau, après avoir lu Les ignorants, Rural, Les mauvaises gens, et Lulu femme nue.

Dans le chien qui louche, un gardien de musée, et pas n'importe quel musée, le musée du Louvre, découvre sa belle-famille...Belle-famille très particulière. En effet les membres de cette famille, masculins essentiellement, sont à la tête d'une entreprise de meubles depuis des décennies. Ils accueillent ce nouveau-venu dans la famille de manière très atypique. Bonne blague, tape sur le dos, ces hommes sont très naturels et n'hésitent pas à traduire leurs pensées à haute voix. Dotés d'un franc-parler et d'un humour qu'on ne peut qualifier de subtil, ils se sentent tout à coup investis d'une mission pour faire plaisir au grand-père : lui prouver que sa famille mérite le Louvre et faire rentrer au musée la toile du chien qui louche peinte par un aïeul...

De ce départ d'histoire un peu loufoque et assez drôle, Etienne Davodeau comme à son habitude sait embarquer le lecteur vers un milieu à part pour nous le faire découvrir : les secrets du musée du Louvre. On se prend d'affection pour Fabien, on plaint sa compagne d'avoir une famille aussi brute mais on a également de la tendresse pour les hommes Bénion. Fabien, un peu timide, terriblement professionnel et ne souhaitant aucunement faire de vague au sein du musée, va finalement trouver un peu par hasard comment répondre aux désirs de sa belle-famille...il en est de son acceptation tout de même! C'est un vieux monsieur qui vient tout le temps au Louvre, Mr Balouchi, qui va le sauver. En effet cet homme fait partie d'un collègue peu connu de gens très bizarres, La République du Louvre, s'intéressant à des choses...improbables!

J'ai aimé découvrir ces salles du Louvre, avec l'oeil de Fabien. J'ai aimé la galerie de personnages mis en scène par Davodeau : Mr Balouchi qui semble avoir consacré sa vie aux femmes nues...du Louvre, le clan Bénion à sa manière attendrissant. Une comédie loufoque, un peu absurde, sur fond de vie moderne d'un jeune couple dont on partage même les coups de gueule et les réconciliations au lit. Un traité graphique et une histoire qui font encore mouche pour ce chien qui louche.